Ma vie

Fil des billets Fil des commentaires

La pile de Prince de LU : reverse engineering

Posté le 12 octobre   |   Ma vie    |   8 commentaires »

Il y a des jours où on se lève et on veut se poser plein de questions. Par exemple, ce week-end, dans un moment de loose pougnage de projet de conception Java, eh bien je n'ai pas cessé de grignoter tout et n'importe quoi, du jambon à la coppa, du crumble aux prunes à un pamplemousse, des gateaux à l'avoine aux Prince de LU. Et là, innocemment, je me suis dit qu'une pile de BNPrince (thx flo pour l'edit), c'était tout simplement une pile Last in, First out.

Et là, Jeb me dit que je n'ai aucune preuve du sens de remplissage du paquet de Prince. C'est bien embêtant parce que c'est tout simplement vrai. Malheureusement, sur Internet, je n'ai pas pu trouver d'infos sur la fabrication des biscuits.

Que sait-on sur l'emballage de Prince ?

  1. la première étape pour ouvrir les Prince est d'enlever le chapeau de l'emballage en plastique sur lequel sont imprimés les dessins et les valeurs nutritionnelles ;
  2. la deuxième étape consiste à enlever le chapeau de la feuille d'alu pour rendre les biscuits atteignables ;
  3. pour donner de la solidité au tube, les biscuits sont entourés d'une espèce de carton ondulé blanc ;
  4. à l'intérieur de l'ensemble, on trouve les précieux biscuits.

Plusieurs hypothèses sont possibles :

  • les biscuits sont insérés dans le tube en carton (donc le tube en carton est fait avant) - problème : le plastique extérieur est mis d'un coup, a priori après l'insertion des biscuits. Or il n'y a pas de fond solide (ni en haut, ni en bas).
  • les biscuits sont sur un tapis à l'horizontale, posés sur le carton ondulé, puis sur la feuille de papier plastique. Une fois la pile complète, les couches extérieures sont pressées pour entourer la pile de biscuit, puis un automate replie le papier plastique et le colle.

La deuxième hypothèse est la plus probable, mais dans ce cas, tous les biscuits sont mis en pile en même temps, ce qui élimine l'idée d'une pile LIFO.

Bien sûr, si vous avez d'autres hypothèses, je suis preneur. L'idée que la pile de Prince ne puisse pas illustrer mes piles Java me met très mal à l'aise, et je vais être obligé de noyer mon chagrin jusqu'à ce que la pile soit vide.

Bon appétit !

Migration vers dotclear !

Posté le 24 septembre   |   Ma vie    |   2 commentaires »

Jusque là, j'utilisais pivot, un moteur de blog sans base de données... et puis, j'en ai eu marre, le système n'est pas très bien maintenu, donc j'ai décidé de passer sur dotclear, basé sur une BdD en sqlite.

J'essaierai de garder tous les anciens commentaires, et j'essaierai aussi de bien rerouter les adresses et les flux.

Mega shark vs. giant octopus

Posté le 24 mai   |   Ma vie   

Il faut bien commencer par se mettre en bouche :

Pour la suite, je vous avertis, ca va spoiler sec :)

On connaissait les dents de la mer et tous les shark movies qui ont suivi, en allant toujours plus loin dans la monstruosité des animaux marins. Avec Mega Shark, on touche le fond ! Il y a plusieurs millions d'années, la glaciation a surgelé un requin géant et une pieuvre géante en plein combat. A partir de là, les 2 monstres ont commencé à attaquer des plate-formes et des bateaux. Evidemment, impossible de les attaquer, on pense même à les nucléariser (mais c'est pas développement durable). Parmi les attaques notables, on peut retenir celle d'un avion de ligne (avec d'ailleurs une citation très profonde d'un des acteurs : "Holy shit!"), et celle du Golden Gate. Bref, grâce aux talents des spécialistes, on donne l'idée de se faire combattre les monstres, comme au bon vieux temps.

Dans la série des inédits, on peut voir des sous-marins voguer à la vitesse d'un jet, un pilote de sous-marin océanographique aux commandes d'un sous-marin nucléaire, un militaire avec une queue de cheval à la Steven Seagal, des éprouvettes de chimie de toutes les couleurs, des personnages capables de se téléporter d'un sous-marin nucléaire à une frégate, bref, c'est un véritable festival où seuls 4 décors ont suffi pour la totalité du film.

Un très très bon navet donc, avec quelques paroles philosophiques (même une citation de Jules César), bref un très bon moment à passer !

Voyage au centre des Telecoms

Posté le 10 mai   |   Ma vie    |   2 commentaires »

Vendredi 8 mai était férié, c'était l'occasion d'en profiter pour faire un petit tour plus loin que Brest, d'un intérêt touristique assez limité. Au programme du vendredi : réveil à 7h du matin et tourisme dans les Côtes d'Armor. Par contre, la pluie était aussi de la partie, donc pour commencer cette journée, nous sommes allés à Cosmopolis, la Cité des Télécoms, à Pleumeur-Bodou.

Parcours dans la cité des Télécoms

La cité des Telecoms est divisée en plusieurs étapes. D'abord, on commence par tout savoir sur les inventeurs et leurs inventions (découverte de l'électromagnétisme, invention du télégraphe, du téléphone, de la TSF ...). Un documentaire vidéo d'un quart d'heure permet d'introduire le câble sous-marin, avec son histoire et son évolution. A partir de là, on peut tout découvrir sur la pose des câbles, leur réparation au fond de l'eau, mais aussi les équipements terminaux et les tentatives de réponse au problème de la résistance au bruit et de l'amélioration du débit. Parmi les évolutions du câble sous-marin, on notera une partie réservée à la fibre optique et aux techniques de répétition optique du signal.

Ensuite, on attaque une partie du musée réservée aux radiocommunications : d'abord la TSF (et plein de théorie sur les ondes) et les antennes radio, puis sur les communications spatiales. On notera des répliques 1:1 de 2 satellites de télécommunications, et plein d'explications sur les lanceurs (en particulier la famille Ariane) et sur la flotte d'antennes satellite qui ont équipé le site de Pleumeur-Bodou.

granitrose-satellite.jpg

Après les radiocommunications, on passe à la partie réservée à la téléphonie mobile. Mix entre la TSI et le RES, on apprend plein de choses sur les générations successives des téléphones (GSM, GPRS, UMTS, 3G+ ...), ainsi que sur le traitement du signal (résistance au bruit, compression, ...), le tout en pratique avec plein de stands pour bien faire entendre et voir les différences entre les codecs (façon Palais de la Découverte pour ceux qui connaissent).

La dernière partie est consacrée à l'Internet et au haut débit (ADSL, flux HD, Fibre optique@home, ...). A noter également, une partie consacrée à l'image et au monde virtuel.

Le radôme et son antenne-cornet

Le clou du spectacle, c'est un spectacle Son & Lumière de 30 minutes dans le radôme (on passera sur les 700 Profile, les 700 Wash et le surround en Bose). Le radôme est une grosse bulle gonflée à l'air qui abrite l'antenne PB1. Mis en service en 1962, il mesure 50m de haut, pèse 27 tonnes, et son enveloppe a une épaisseur de 2 mm. Afin de résister aux tempêtes, il suffit de légèrement augmenter la pression à l'intérieur. L'antenne en elle-même servait à retransmettre une émission télé entre la côte Est des USA et la France (sur une fenêtre de 20 minutes...).

pb1-1.jpg

pb1-2.jpg

Sur l'esplanade qui entoure le radôme, on peut voir des équipements tels que des antennes satellites, des pointeurs, de vieilles lignes téléphoniques, ...

radome.jpg

pointeur.jpg

La côte de Granit Rose

Bref, c'est un peu dommage que l'Ecole ne propose pas de sortie là-bas, il y a beaucoup de choses vraiment pertinentes, qui permettent d'illustrer certains cours. Nous avons fini la visite en 3 heures (son & lumière compris), donc en plus ce n'est pas excessivement long... En plus, en 15 minutes, on arrive sur la côte de Granit Rose et ses paysages vraiment magnifiques.

granit-2.jpg

granit-1.jpg

Plein de photos par ici.

Sacrée St Valentin...

Posté le 11 février   |   Ma vie    |   3 commentaires »

Whoo, évènement national et international samedi, c'est la St Valentin ! Plus que quelques jours pour trouver un magnifique cadeau à sa petite chérie adorée et profiter des soldes sur les bouquets de fleurs ! Ou pas en fait. Pourquoi en fait-on tout un plat ?

Remettons les choses à leur place

Saint Valentin, qui es-tu ? De toi, finalement, on ne sait presque rien. On sait qu'il a vécu à Rome, sous Claude II, l'empereur du moment. Contrairement à Valentin à la fin de sa vie, il avait la tête sur les épaules, et se disait que les fiancés étaient trop accrochés à leur famille et faisaient de mauvais soldats. Alors il a fait abolir le sacrement du mariage, et Valentin, pas content, mariait les gens en secret. Malheureusement, il fut arrêté et mis en prison. Il a été décapité un 14 février 270 (+/- 2 ans) puis a été enterré sur la voie flaminienne (puis déplacé à Ste Praxède au XIIIè siècle). En cherchant un peu dans les bouquins, on tombe sur d'autres Valentin candidats à la fête du 14 février. Par exemple l'évêque de Terni, au troisième siècle également. Un philosophe nommé Craton l'appella d'urgence (le SAMU n'existait pas) car son fils était malade. Valentin accepta de le soigner ssi la famille entière se convertissait au christianisme. Pour trouble du culte impériable, il se fit décapiter. S'appeler Valentin en Italie au troisième siècle, c'était pas spécialement une bonne idée. Troisième et dernier candidat, un saint Valentin allemand, qui habitait en Rhétie. Lui, il a vécu au cinquième siècle et on sait encore moins de choses de lui.

Sur les critères, on va dire que le premier Valentin est le meilleur candidat pour une fête des amoureux. Une fête des amoureux ? Non, même pas, puisque officiellement, Valentin est seulement ("seulement") saint patron des fiancés. Un peu trop tôt pour la fêter quand on est ado...

Comment en est-on arrivés là ?

Il faut retourner à Rome et s'intéresser à une fête locale, les Lupercales, fêtées le 15 février en l'honneur du dieu de la fertilité. La tradition était, pour les hommes, de courir à moitié nus dans les villes tout en frappant les femmes avec des peaux de chèvre/bouc. Les coups assuraient la fécondité et une grossesse heureuse. Ensuite, il faudra attendre le XIVè siècle pour entendre parler de la St Valentin en France. Autour du 14 février, date associée à la mort de SV, les amoureux sé'changeaient des billets doux et s'appelaient mutuellement valentins/valentines. Selon certaines sources, ce sont deux orgines liées, selon d'autres, deux origines indépendantes... Bref, allez savoir...

La SV aujourd'hui

Sociologiquement, la SV aujourd'hui, c'est un piège. Quand on pose la question "Vous faites quoi pour la SV ?", les gens répondent "C'est commercial", ou "la SV, c'est tous les jours". Ou pas... parce que samedi, tous les restos seront blindés de couples, qui s'échangeront des cadeaux ou des chocolats, et pour la suite, je vous laisse rêver un peu. Pour les sociologues, la SV est un énorme terrain de jeu, et c'est vrai, y a de quoi rigoler. Mettons nous dans la peau du couple de base, examinons les cas possibles. On appellera le couple Alice et Bob, ca fait très réseau.

Premier cas

Alice dit à Bob : "c'est commercial", Bob répond "je suis bien d'accord". Tout va bien, on passe à côté de la SV, après tout, si on veut faire quelque chose à deux, on le fait, sinon ben tant pis, on le fera quand on aura envie.

Deuxième cas

Le cas de base : Bob pense "c'est commercial", Alice pense "c'est commercial", Bob pense "et si elle se disait qu'elle voulait quelque chose" et là, paf, c'est le drame. Pour les sociologues, c'est un jour de rattrapage, alors faut marquer le coup. St Valentin, fête des couples qui ont besoin de date pour se dire leurs sentiments... Allez, faut trouver des idées maintenant. Se rappeler de la date ? Pas assez concret. Le bouquet de fleurs ? La routine. Le cadeau subtile ? Tous les ans, va falloir trouver une autre idée. Allez hop, allons au resto, c'est facile à faire, et après passons une nuit complètement folle (note, un tartare de saumon à la maison coûte bien moins cher). Bref, imaginez l'ambiance, chacun essaie de décoder ce que pense l'autre, tout le monde est sur les nerfs. St Valentin, fête des ruptures. Et pour les célibataires, ça se finit avec un pot de glace devant Love Actually. St Valentin, fête des dépressifs.

Bon, ça vaut pas un troll sur HTTP et TCP, mais je suis curieux d'avoir votre idée sur ce sujet.

Et bonne St Valentin à tous.